HAD

 

Hospitalisation à domicile (HAD)

 

Comment améliorer la sortie de l’hôpital des patients adultes relevant de soins palliatifs ?, HAS Juin 2016

 

L’hospitalisation à domicile est possible lorsque le retour à domicile est envisageable, dans tout lieu de vie (domicile, EHPAD, autres établissements médico-sociaux, etc.). En tant qu’établissements de santé, les structures d’HAD sont tenues d’assurer les soins palliatifs. L’HAD assure les missions de coordination, de soins et de formation.

Elle intervient en cas de :

  • Complexité de la situation avec nécessité de soins multiples ;
  • Difficultés à organiser les soins et nécessité d’une coordination ;
  • Prescription d’un médicament réservé à l’usage hospitalier ;
  • Nécessité d’accès à des ressources spécialisées ;
  • Technicité élevée des soins ;
  • Nécessité d’une permanence des soins (permanence téléphonique 24 heures/24, 7 jours/7)

 

Seuls le médecin généraliste ou le médecin hospitalier peuvent orienter le patient vers l’HAD. L’accord du médecin généraliste est nécessaire car il prend la responsabilité médicale des soins conjointement, le cas échéant, avec ses confrères médecins coordinateurs et spécialistes.

 

La collaboration entre réseau de soins palliatifs et HAD est souhaitable : répartition des niveaux de coordination et d’expertise, échanges réguliers d’informations entre le référent HAD et le réseau et rencontres entre les équipes, incluant le médecin généraliste. Un relais d’une structure vers l’autre est possible en fonction de l’évolution de la charge en soins.

 

L'offre de ressources spécialisées en soins palliatifs est hétérogène sur le territoire et le fonctionnement de ces structures est variable. Ainsi, la collaboration HAD/réseau ou bien HAD/EMSP est variable selon les territoires de santé. Le rôle et la place du médecin généralistes sont prépondérants.

 

Dernière mise à jour : Mercredi 21 juin 2017