Dépistage du Cancer du Col de l'utérus

Dispositif d'information INCa

Sans titre

 

Du 24 au 30 janvier 2016, la 10e semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l'utérus, sera l'occasion pour l'Institut national du cancer de lancer une nouvelle campagne d'information sur le dépistage de ce cancer. 

 

En partenariat avec le Ministère en charge de la santé et les caisses d'assurance maladie, cette campagne a pour objectif de remobiliser les femmes qui ne réalisent pas ou pas assez fréquemment de frottis, notamment les femmes de 45 à 65 ans. 

 

Le dispositif d'information doit aussi permettre de recréer de l'enjeu autour de ce dépistage, dans une période de transition avant la mise en place d'un programme organisé. Il s'appuiera notamment sur une étude médico-économique préalable à la généralisation, réalisée par le pôle Santé publique de l'INCaCe rapport sera rendu public par l'INCa en janvier 2015, à l'occasion du lancement de la campagne.

 

UNE CAMPAGNE RADIO POUR RAPPELER AUX FEMMES L'IMPORTANCE DE CONTINUER LE FROTTIS APRÈS 45 ANS

 

Actuellement, près de 40 % des femmes en France ne réalisent pas, ou pas assez fréquemment, de frottis. Une sous-participation très marquée à partir de 50 ans puisque 48 % des femmes de 50 à 65 ans ne réalisent pas de frottis (contre 33 à 35 % dans les classes d'âge précédentes). Pourtant, l'incidence et la mortalité sont assez élevées pour les femmes de cette tranche d'âge. 

La campagne 2016 poursuivra donc un objectif de santé publique et de participation en ciblant prioritairement les femmes de plus de 45 ans afin de les remobiliser avant qu'elles n'abandonnent le frottis. 

Une campagne radio, avec un nouveau spot, leur rappellera que le frottis doit être réalisé tous les 3 ans jusqu'à 65 ans, même si elles ont moins de raisons d'avoir un suivi gynécologique régulier. Cette campagne sera diffusée pendant 3 semaines autour de la semaine européenne de prévention et dépistage du cancer du col de l'utérus (24-30 janvier) sur une sélection de stations nationales permettant de toucher les femmes de plus de 45 ans. 

Le spot radio et le plan média sont en cours de finalisation et seront détaillés lors d'une prochaine e-news.

 

DES ACTIONS COMPLÉMENTAIRES EN HORS-MEDIA POUR TOUCHER L'ENSEMBLE DES FEMMES SOUS-PARTICIPANTES

 

L'étude médico-économique de l'INCa pré-citée a permis de mieux identifier les catégories de femmes n'ayant pas, ou pas assez, souvent recours au frottis pour d'autres raisons que l'âge. C'est notamment le cas des femmes les plus éloignées du système de santé (pour des raisons géographiques, sociales ou du fait de leurs origines et de leurs difficultés d'accès à la langue française ou à l'écrit), des femmes en ALD (et notamment diabétiques) ou des femmes vivant seules. Il est également apparu que le frottis recommandé au début du suivi de grossesse (si le précédent date de plus de 2 à 3 ans) n'était pas réalisé pour ¼ des femmes. Enfin, des disparités géographiques importantes existent.

 

  • Des relations presse pour accompagner la mobilisation des « sous participantes » et marquer un point d'étape vers la généralisation

Un dispositif de relations presse permettra de communiquer auprès de l'ensemble des femmes sous participantes via des approches ciblées :

  • Un communiqué de presse générique rappellera les enjeux de santé publique, la problématique de la sous-participation des femmes (données issues du rapport médico-économique de l'INCa) et les objectifs de la campagne 2016 ;
  • Des communiqués de presse ciblés seront également adressés aux différentes familles de presse : senior, presse féminine, santé… ;
  • Des communiqués de presse régionaux permettront de sensibiliser les régions où la participation est plus faible ;
  • Des actions vers la presse médicale seront également mises en place.

Par ailleurs, les relations presse permettront de diffuser les grands enseignements de l'étude médico-économique, d'afficher une avancée du Plan cancer et un point d'étape vers la généralisation.

 

  • Un contenu web complet et actualisé vers le grand public et les professionnels de santé

Le site de l'INCa propose une rubrique dédiée permettant de s'informer sur le cancer du col de l'utérus et son dépistage: http://www.e-cancer.fr/depistage/cancer-du-col-de-luterus .

 

  • Des actions sur les réseaux sociaux

Des relais sont prévus sur Twitter et Facebook grâce à des messages déclinés en fonction des catégories de femmes ciblées et des informations clés issues du rapport médico- économique. En complément des actions vers des bloggeuses sont à l'étude.

 

UNE INFORMATION DIFFERENCIEE VERS CHAQUE CATEGORIE DE PROFESSIONNEL DE SANTÉ

 

Le rôle des professionnels non gynécologues et notamment des médecins généralistes est essentiel dans l'orientation et l'accompagnement des femmes vers le dépistage du cancer du col de l'utérus. C'est pourquoi, nous poursuivrons cette année plusieurs actions avec un objectif de mobilisation et d'optimisation des pratiques :

- Un e-mailing sera adressé mi-janvier aux gynécologues, médecins généralistes, sages-femmes et aux centres de santé. Il informera ces professionnels du lancement de la campagne et :

  • sensibilisera les gynécologues à la démobilisation des femmes de plus de 45 ans et à la périodicité recommandée de 3 ans ;
  • rappellera aux médecins généralistes leur rôle de conseil et de rappel à l'esprit pour toucher l'ensemble des femmes ayant peu recours au frottis ;
  • rappellera aux sages-femmes l'importance de réaliser un frottis en début de grossesse si cet examen n'a pas été réalisé dans les 2/3 ans.

 

Cet e-mailing sera accompagné de la fiche d'aide à la pratiquesynthétisant les informations essentielles pour l'orientation de leurs patientes (fiche évoquant aussi la vaccination). 
Cette fiche d'aide à la pratique est en cours de remise à la charte des dépistages.

 

- Un courrier aux sociétés savantes sera envoyé en parallèle (gynécologie, médecine générale, sages-femmes). 
- Une présence d'un mois est prévue sur les logiciels d'aide à la prescription des médecins généralistes les réorientant vers la fiche d'aide à la pratique
Un contenu web actualisé et la fiche d'aide à la pratique seront également disponible sur le site e-cancer.fr
- Enfin, un dispositif de relations presse ciblera plus particulièrement la presse médicale.

 

DES ACTIONS MENEES EN PARTENARIAT AVEC DES ASSOCIATIONS

 

Afin de toucher d'autres catégories de femmes ayant été identifiées comme sous-participantes (femmes en situation irrégulière, femmes Roms, femmes prostituées, femmes homosexuelles, détenues…), il est prévu de sensibiliser les associations de lutte contre la précarité mobilisées sur la santé avec lesquelles l'INCa a développé des partenariats (Médecins du Monde, FNARS, Le secours populaire). 

D'autres actions sont envisagées pour sensibiliser les associations mobilisées auprès de femmes souffrant d'ALD (diabète, VIH…) ayant été identifiées comme sous-participantes.

 

DES OUTILS GRAND PUBLIC MIS À LA DISPOSITION DES ACTEURS LOCAUX

 

Pour sensibiliser les femmes à l'importance de réaliser un frottis tous les 3 ans, de 25 à 65 ans, des outils, réalisés en 2015, sont mis à la disposition des acteurs locaux. 

L'ensemble de ces outils peut être téléchargé ou commandé gratuitement sur le site de l'INCa(rappel des différents accès au bas de cette e-news). Les fichiers d'impression de ces outils sont également téléchargeables sur l'espace de partage.

 

DES OUTILS GÉNÉRIQUES

 

- Un dépliant sur le frottis de dépistage pour délivrer des informations sur ce qu'est cet examen, quand et pourquoi se faire dépister, les différents professionnels habilités à réaliser un frottis et ses conditions de prise en charge ;

- Une affichette relayant la recommandation à destination des femmes ;

- Une carte postale ;

- Une campagne d'affichage local proposée pour les bus et abris-bus ;

Une bannière internet générique.

 

LES OUTILS CIBLÉS ET MULTILINGUES

 

- Des outils « print » traduits en anglais, arabe, chinois et turc sont mis à disposition des acteurs locaux pour toucher des personnes d'origine d'étrangère dans leur langue.

             - Un dépliant multilingue

             - Une affichette multilingue

             - Affichette Afrique Avenir

             - Dépliant Afrique Avenir

 

Pour plus d'informations, consultez le site internet de l'INCa

 

Dernière mise à jour : Mercredi 06 jan 2016