Campagne Mars 2016

Campagne d'information INCa sur le dépistage du cancer colorectal

Sans titre

 

CAMPAGNE D'INFORMATION SUR LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

 

Cette e-news sur la campagne d'information du dépistage du cancer colorectal, fait suite à celle qui vous a été adressée le 1er février dernier. Elle vient préciser le dispositif qui sera déployé en mars à l'occasion du mois de mobilisation contre le cancer colorectal « Mars bleu ».

 

Cette campagne d'information, menée par l'Institut national du cancer, en partenariat avec le Ministère en charge de la santé et les régimes d'assurance maladie (CNAMTS, MSA et RSI) a pour principaux objectifs de :

  • rappeler l'enjeu et faire la pédagogie de ce dépistage à la fois simple d'usage et vital ;
  • poursuivre la mobilisation des acteurs (population cible et médecins généralistes) pour favoriser la participation, en continuant à capitaliser sur le nouveau test ;
  • poursuivre la communication sur les niveaux de risque, notamment vers les médecins.

 

Vous trouverez ci-dessous le détail du dispositif qui s'appuie sur :

  • une campagne media TV et radio grand public,
  • un dispositif visant à réduire les inégalités d'accès au dépistage,
  • un dispositif de relations presse et d'actions sur le web,
  • un dispositif vers les professionnels de santé,
  • la mise à disposition d'outils pour vos actions locales

 

 

UNE CAMPAGNE TV, RADIO ET WEB POUR RAPPELER L'ENJEU DU DÉPISTAGE

 

Une campagne en télévision et radio sera largement diffusée du 7 au 30 mars. 

Le spot TV sera diffusé sur une sélection de chaines hertziennes, de la TNT et dans les DOM.

  • Les chaines historiques et la TNT : TF1, France 2, France 3, France 5, Arte, D8, W9, 6Ter, ITélé, l'Equipe 21 ainsi que 29 chaines régionales.
  • Les chaines dans les DOM : Antenne Réunion, Réunion 1ère, Guadeloupe 1ère, ATV Martinique, Martinique 1ère, Guyane 1ère et Mayotte 1ère.

Sa diffusion est également programmée en pré-roll (format d'affichage des publicités vidéos sur Internet qui consiste à afficher le message publicitaire avant la visualisation d'une vidéo de contenu) sur les sites web de France Télévisions, BFM TV et des sites de magazines, ainsi que de la presse quotidienne nationale et régionale. 

Pour rappel, le spot met en scène des gestes de la vie quotidienne qui peuvent sauver la vie et qui sont devenus des réflexes. Ce film permet de construire une analogie entre ces gestes et le dépistage du cancer colorectal, qui dans une logique de protection de sa santé, devrait aussi devenir un réflexe. Le plan media prévoit la diffusion du spot sur plusieurs écrans (TV, PC, tablette, smartphone), via différents canaux (TV, web). 
Le spot TV initialement réalisé en 30 secondes sera diffusé dans un format 20 secondes pour renforcer sa visibilité. Il sera disponible sur le site de l'INCa le 7 mars prochain.

 

En radio, le spot sera diffusé sur les antennes de RTL, France Bleu, France Inter, Europe 1, Nostalgie, RMC, France Info, Chérie FM, RFM, Radio Classique, RCI Guadeloupe, Guadeloupe 1ère, RCI Martinique, Martinique 1ère, Guyane 1ère, Freedom Réunion et Réunion 1ère. 

Le spot radio interpelle l'auditeur sur sa capacité à sauver une vie. Au fur et à mesure du spot, celui-ci découvre qu'il s'agit de sa propre vie qu'il peut sauver en réalisant régulièrement le test de dépistage du cancer colorectal. 

 

Ecouter le spot radio

 

L'ensemble de la campagne porte le message suivant « Un geste simple peut vous sauver la vie ». 
Sur le web, un plan media de diffusion de publicités viendra compléter le dispositif. Ces publicités, appelées Native Ads, s'afficheront dans le flux d'information des sites web. En cliquant sur ces contenus, l'internaute sera redirigé vers les pages dédiées au dépistage du cancer colorectal sur e-cancer.fr. Cette campagne débutera mi-mars et prendra fin courant avril.

 

 

DES ACTIONS COMPLÉMENTAIRES POUR CIBLER LES POPULATIONS PARTICIPANT LE MOINS AU DÉPISTAGE

 

Afin de sensibiliser plus largement les populations participant le moins, un plan media sur le web sera mis en place. Celui-ci ciblera plus particulièrement les femmes et les hommes et de 50 à 60 ans en métropole et dans les DOM, notamment ceux de catégories socio-professionnelles défavorisées ou habitant des zones à faible participation. 
Grâce au découpage des zones IRIS, une action sera menée plus spécifiquement, sur le web, vers les catégories sociaux professionnelles défavorisées. 

Par ailleurs, une expérimentation par l'envoi de SMS sera menée dans 3 départements où la participation est en dessous de la moyenne nationale. 

Enfin, pour informer les populations d'origine étrangère, le plan de diffusion radio intègre la diffusion du spot sur les antennes d'Africa N° 1, Beur FM et Radio Orient. 

Les outils traduits en 4 langues (anglais, arabe, mandarin et turc) réalisés en 2015 (dépliants et affichettes) restent disponibles à la commande.

 

 

UN DISPOSITIF DE RELATIONS PRESSE ET DES ACTIONS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

 

Un plan de relations presse sera déployé dès début mars. Son principal objectif sera de continuer à mobiliser le public cible autour de ce dépistage et de l'encourager à faire le test. 
Aussi, la presse grand public senior, féminine et masculine, la presse quotidienne nationale et régionale ainsi que les hebdomadaires et les news seront sollicités. 

La presse professionnelle sera également approchée. L'objectif est de maintenir la mobilisation des professionnels de santé mais également leur rappeler les informations clés à transmettre à leurs patients pour réaliser le test dans de bonnes conditions. 

Un dossier ainsi qu'un communiqué de presse (communiqué grand public et communiqué professionnel de santé) seront élaborés à cette occasion. Ils seront mis à disposition sur le site e-cancer.fr dès le lancement de la campagne, le 7 mars

L'Institut soutiendra également la campagne sur ses réseaux sociaux via notamment des posts sur Facebook et Twitter tout au long du mois de mars. 

Enfin, un nouveau film d'animation, en version muette et sonore, sera proposé à l'ensemble des acteurs locaux et des partenaires. Ils pourront être diffusés dans des accueils ou sur des sites web. Il s'agit d'un film pédagogique qui explique de manière synthétique les enjeux du dépistage et son fonctionnement.

Ils seront mis à disposition sur l'espace de partage mi-mars.

 

 

UNE INFORMATION SPÉCIFIQUE VERS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

 

La mobilisation des professionnels de santé est un facteur clé de la participation à ce dépistage. Aussi, les médecins généralistes seront sensibilisés à ce dépistage tout au long du mois de mars, en plus des relations presse, via un dispositif d'information qui s'articule autour :

  • de la présence sur les logiciels d'aide à la prescription pendant tout le mois de mars avec un lien vers la fiche d'aide à la pratique mentionnant les niveaux de risque ;

de l'organisation d'un atelier dédié au dépistage du cancer colorectal organisé avec le Collège de médecine générale (Salon 31 mars/2 avril).

 

 

DES OUTILS MIS A LA DISPOSITION DES ACTEURS DU DÉPISTAGE

 

Pour sensibiliser les femmes et les hommes de 50 à 74 ans à l'importance de réaliser le test de dépistage du cancer colorectal, des outils, réalisés en 2015, sont mis à la disposition des acteurs locaux. 

L'ensemble de ces outils peut être téléchargé ou commandé gratuitement sur le site de l'INCa (rappel des différents accès au bas de cette e-news). Les fichiers d'impression de ces outils sont également téléchargeables sur l'espace de partage.

 

INFORMATION SUR LA COMMANDE DE DEPLIANTS GRAND PUBLIC 

Des quantités très importantes du dépliant générique sur le dépistage du cancer colorectal ont été commandées en 2015. Nous invitons les structures locales et les partenaires à diffuser différemment ces dépliants et à favoriser leur utilisation lors de l'envoi des invitations. 
Nous proposons que le format carte postale soit plus largement utilisé sur les opérations de sensibilisation.

 

 

 A destination du grand public : 
- un dépliant générique d'information
- une affichette de campagne proposée en format 30x40 et 40x60, 
- une carte postale
- un dépliant et une affichette multilingues (traduit en arabe, anglais, chinois et turc), 
- des affiches en format abribus, flanc de bus et arrière de bus (espace de partage), 
- des bannières web (espace de partage), 
- et le mode d'emploi vidéo du kit de dépistage.

 

A destination des professionnels de santé :
- un diaporama de formation
- une fiche d'aide à la pratique « Dépistage par test immunologique et autres modalités » reprenant les niveaux de risque : 
- une fiche récapitulant les « Conseils clés pour la bonne réalisation du test et la commande des kits ».

Et disponible, pour les médecins disposant d'un abonnement au Quotidien du médecin, l'eFMC dédiée au dépistage du cancer colorectal.

Dernière mise à jour : Mercredi 02 mars 2016