Soins de support

 

Les soins de support viennent en complément des traitements anticancéreux et visent à assurer la meilleure qualité de vie possible aux patients tout au long de la maladie, sur le plan physique, psychologique et social en prenant compte de la diversité de leurs besoins, ceux de leur entourage et ce quelques soient leurs lieux de soins.

 

Les nécessités en soins de support des patients doivent donc être évaluées tôt dans leur parcours de santé afin de rapidement répondre à leurs besoins, voire d’anticiper les demandes.

 

En complément des traitements spécifiques du cancer, les soins de support répondent à des besoins des patients ainsi que de leur entourage, pendant et après la maladie, qui concernent principalement la prise en compte de :

  • La douleur
  • La fatigue
  • Les problèmes nutritionnels
  • Les troubles digestifs, les troubles respiratoires et génito-urinaires, les troubles moteurs et les handicaps
  • Les problèmes odontologiques
  • Les difficultés sociales
  • La souffrance psychique, les perturbations de l’image corporelle
  • Et l’accompagnement de fin de vie

 

Quels sont les professionnels des soins de support ?

 

  • Médecin spécialiste en cancérologie
  • Médecin de la douleur et des soins palliatifs
  • Médecin généraliste
  • Infirmier, aide soignant de ville et des établissements de santé
  • Psychiatre, psychologue et psycho-oncologue
  • Gériatre et Onco-Gériatre
  • Médecin nutritionniste, diététicien
  • Pharmacien
  • Dentiste
  • Rééducateur, kinésithérapeute, ergothérapeute, orthophoniste
  • Rhumatologue
  • Stomathérapeute
  • Stomatologue, chirurgien dentiste
  • Prothésiste capillaire, mammaire
  • Assistante sociale, conseiller en éducation sociale et familiale
  • Esthéticienne médico sociale
  • Addictologue
  • Professionnels de santé formés en relaxation, sophrologie, …
  • Art-thérapeute
  • Moniteur sportif formé en activité physique adaptée à la santé
  • Sexologue

 

Où trouve-t-on les soins de support ?

Chaque établissement de santé autorisé en cancérologie donne accès à des soins oncologiques de support.

Il existe une coordination entre tous les acteurs des traitements médicaux et des soins complémentaires dits « de support » pour une prise en charge globale optimale du patient et une continuité des soins entre la ville et l’hôpital.

 

Le patient peut accéder en ville à des soins de support par l’intermédiaire de son médecin traitant, en collaboration avec les soignants du domicile (infirmiers libéraux, aides soignants, etc) et les réseaux de proximité et plateformes territoriales de santé.

Les acteurs de soins de support en ville exercent soit dans des structures spécifiques (réseaux de santé, espaces ressources cancer, associations, CMP, CCAS, etc), soit ce sont des professionnels libéraux.

 

Combien coutent les Soins de support ?

Les modes de tarification des soins de support et leur prise en charge et remboursement sont fonction du lieu de soin et du mode d’orientation du patient vers ces ressources. Il est possible, et même conseillé, de se renseigner sur ce point au préalable auprès des professionnels concernés.

 

Consulter la rubrique Prise en charge financière

 

 

Particularité des soins palliatifs

Les soins palliatifs sont des soins de support destinés à la prise en charge de personnes atteintes de maladies graves évolutives, ou terminales, de tout âge. Ils visent à apporter le meilleur confort possible pour le patient et sa famille.

 

Les équipes de soins palliatifs répondent aux diverses problématiques d’inconfort, de douleur physique, ou de souffrance psychologique du patient et de son entourage. Afin de garantir le meilleur accompagnement possible et une qualité de soins, les équipes de soins palliatifs peuvent rencontrer le malade et ses proches tôt dans le parcours de santé pour anticiper les besoins.

 

Il existe une organisation spécifique aux soins palliatifs tant en ville que dans les établissements de santé composée de 4 dispositifs :

 

puce fleche puce fleche  Les unités de soins palliatifs (USP) sont des services d’hospitalisation dédiés à cette spécialité médicale où les patients peuvent bénéficier d’un séjour programmé. Ils peuvent être admis en USP depuis leur domicile sur  demande de leur médecin traitant, ou depuis un autre service hospitalier, afin de bénéficier de cette prise en charge globale et spécifique avant leur retour à domicile.

 

puce fleche puce fleche  Les lits identifiés de soins palliatifs (LISP) sont des lits disposés dans différents services de spécialité (pneumologie, soins de suite, gériatrie…) des établissements hospitaliers.

 

puce fleche puce fleche  Les équipes mobiles de soins palliatifs (EMSP) sont des équipes pluridisciplinaires se déplaçant dans les services hospitaliers pour des patients présentant des problématiques d’inconfort, de douleur, etc. Certaines équipes mobiles ont la particularité de se déplacer à domicile.

 

puce fleche puce fleche  Les réseaux de proximité et plateformes territoriales de santé peuvent avoir une thématique d’activité en soins palliatifs. Ils existent dans la région 11 réseaux de soins palliatifs qui permettent donc une prise en charge coordonnée de ces patients au domicile.

 

De plus, même s’ils ne sont pas exclusivement dédiés aux soins palliatifs, tous les professionnels libéraux du domicile et notamment les infirmiers, les HAD et certaines structures médico-sociales telles que les SSIAD prennent en charge des patients devant bénéficier de soins palliatifs.

 

Enfin, l’accompagnement des patients et de leurs proches se fait en interaction avec les associations de soins palliatifs (ASP), dont les bénévoles apportent écoute, soutien et informations à la fois en ville, souvent en collaboration avec les réseaux territoriaux, et dans les établissements.Les soins de support de la région sont répertoriés sous forme d’une cartographie interactive.

ressources reg2

 

 

 

 

Dernière mise à jour : Vendredi 21 avr 2017